Hospitalité Sainte Marthe

Ce que j'ai vécu à Lourdes

17 Juin 2016 , Rédigé par Joseph E Publié dans #Contributions Libres

Note de HSM : Un hospitalier nous a relaté récemment l'un des pèlerinages qu'il a effectué dans notre Hospitalité.

Nous avons la joie de publier ici ce très beau témoignage.
Ce que j'ai vécu à Lourdes

Quand et comment a démarré mon cheminement vers Lourdes ?

Après quelques années de présence en France, entendant souvent parler de Lourdes lorsque j’étais en Italie, et plus particulièrement des miracles accomplis, j’ai décidé de partir en pèlerinage avec un groupe de pèlerins. J’ai été émerveillé par le lieu et par le nombre de pèlerins venus prier dans le grotte dans laquelle était apparue la Vierge Marie. J’ai fait le chemin de Croix avec mon Groupe sans trop alors comprendre le pourquoi. Témoin de la souffrance perçue, il est resté en moi, traduisant l’envie de servir les Autres.

De nombreuses années plus tard, après un soir à l’issue d’un Groupe de Prière, l’un des participants me demanda si je voulais faire partie de l’Hospitalité Sainte Marthe. J’ai tout de suite dit oui parce que cela me permettait de répondre à un désir profond, porté depuis fort longtemps. Accompagné de la Grace de Dieu et de la Vierge Marie, j’essaie de me trouver disponible et au plus proche de ceux qui ont besoin dans le respect de mes capacités et dans un principe de simplicité.

Le pèlerinage, tel que je l'ai vécu

Cette année comme les années précédentes, j’attendais le départ vers Lourdes avec beaucoup d’impatience pour notre Pèlerinage annuel que nous effectuons avec mon épouse.

Joie de se retrouver ensemble, parmi tous les autres Hospitaliers, dans ce lieu saint ou la Vierge Marie a demandé à Bernadette de venir boire et se laver.

Ce que j'ai vécu à Lourdes

A peine arrivés, nous nous mettons au service immédiat des Autres. Le pèlerinage n’est pas seulement aider et servir, mais aussi vivre des moments spirituels intenses, comme assistés à la Messe et Offices Religieux, à la Messe Internationale à la Basilique. Le plaisir de voir autant de croyants unis du même désir de prière, dans des langues différentes mais avec la même ferveur.

Je me trouvais près de malades que j’accompagnai et au moment de la consécration, l’un des malades se mettait à pleurer et à crier avec tant d’émotions. Je voyais sur son visage tant de douleur et d’émotions, moi même j’étais pris dans des larmes mêlées de joies, de douleur et d’émotions intenses. Une personne prêt de moi m’a alors demandé si ce moment précis était difficile pour moi : je lui ai répondu que « Oui, beaucoup ».

Le jour d’après, nous nous sommes revus avec nos Malades. La personne s’est de nouveau approchée de moi et nous avons échangé quelques mots. Elle m’a alors expliqué que sa fille faisait partie des grands malades. En cet instant précis, j’ai compris toute la souffrance de cette mère. Avec naturel et simplicité, nous nous sommes agenouillés et avons priés ensemble devant la Vierge. De mon côté, si j’avais pu faire plus, je l’aurais fait. Mais quoi faire : je n’avais aucune force. Je me sentais impuissant. La prière était le seul témoignage fort que je pouvais donner à cette mère et à toutes les mères du monde qui ont ou ont eu la même souffrance.

Tous unis autour d’une même Espérance, d’un même témoignage, les larmes aux yeux de joies et de peine à la fois. Tant de gens unis en prière, partageant une même émotion, un même désir, une même unité. Le regard tourné vers la Vierge Marie. Tant de gens attendant pour passer une nième fois devant la Vierge Marie, toujours avec un regard nouveau, pensant à ce que fut pour Bernadette ce moment privilégié avec la Vierge Marie, ce face à face plein de mystère, de tendresse et de joie. La roche est polie par le toucher permanent des pèlerins : elle semble de marbre. Comme une sculpture.

Ce que j'ai vécu à Lourdes

Auprès de la source, tant de messages, fleurs pour remercier ou demander grâce. Beaucoup remerciant pour leur présence dans ce lieu saint malgré la souffrance physique ou mentale.

Face à tant de douleurs et souffrances, je me suis souvent questionné sur le fait de poursuivre sur ce chemin ou d’y renoncer. Mais j’ai compris que la vie est faite de difficultés et celles palpables à Lourdes comme la Maladie, la Différence, la Solitude m’ont fait comprendre qu’il fallait poursuivre pour aider, accompagner, aimer. En particulier dans ce lieu de prière et d’espérance.

Dans un Pèlerinage, il y a le Chant et la Joie associée. Au début, je ne comprenais pas qu’il puisse y avoir de la place pour la Joie. Je pensais que c’était une offense ou un pêché que de vivre cette expérience dans la Joie alors que tant de personnes souffrent. Peu de temps après, je m’en suis ouvert à un prêtre de ma paroisse, de manière très libre, sans tabous. Il m’a alors tout de suite demandé de me mettre à genoux et de demander pardon à Dieu et de le remercier pour la Joie procurée. J’ai compris alors que la Joie et les sourires affichés sur le visage des malades étaient ce qui devait être. J’ai alors demandé à sainte Bernadette et à Notre Dame de Lourdes de nous aider à poursuivre durablement dans cette voie.

Ce que j'ai vécu à Lourdes

Cette année, j’ai demandé d’accompagner les malades aux piscines. Et mon désir a été accepté. Rendez-vous à 8h15 avec le Responsable pour constituer les Groupes. Avec ce service, j’ai pu aller à la messe à la Grotte tous les jours en compagnie des Malades. Tout cela dans le silence, le respect et la prière. Après un long service, repos mérité. Lors de la constitution des Groupes, je suis resté seul et le Responsable m’a demandé si je voulais prendre en charge les enfants. Le but étant d’accompagner les parents dans la Prière. Pendant toute cette semaine, j’ai 4 rencontré des personnes de toute nationalité, y compris de religion autre que la religion chrétienne. Le dernier jour, j’ai demandé à pouvoir accéder aux piscines. Il y avait de jeunes séminaristes avec moi, avec beaucoup de délicatesse, ils m’ont rapproché de la première marché. J’ai alors remercié Dieu pour le très beau cadeau qu’il m’a fait tout au long de cette semaine de joie. Je me suis senti lavé de toutes les impuretés de la vie, j’ai bu beaucoup bu pour combler ma soif de justice et de paix. En face, une mosaïque de Jésus qui lavait les pieds à ses disciples. Je me suis alors baignée, l’eau était glacé, mais j’étais porté par la chaleur de mon coeur et de ce lieu de silence.

Peu de temps après, le verre de l’Amitié pour clôturer cette belle et intense semaine. Au revoir à l’ensemble des Hospitaliers. Remerciements pour nous avoir permis de vivre ce moment. Départ pour retrouver notre Famille et les activités quotidiennes.

Sainte Vierge de Lourdes, priez pour nous, priez pour tous.

Lourdes, Juillet 2014,

Témoignage de Joseph

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François Wioland 20/06/2016 19:02

Merci Joseph pour ton témoignage.
Il me replonge dans l'âme de Lourdes, dans ces semaines de preparation avant notre prochain pélerinage.

margarian bruno 18/06/2016 17:19

tres beau temoignage

bonini 17/06/2016 23:17

tres beau temoignage emouvant